Qu'est-ce que la sophrologie ?

La meilleure façon de connaître la sophrologie est de la vivre avec tout son corps.  Aucune connaissance théorique ne pourra remplacer l'expérience et le vécu des
séances.

Nous pourrions schématiser la méthode en parlant de la réunion de l'orient et de l'occident ou d'une sorte d'occidentalisation de philosophie orientale.  Le tout synthétisé en un ensemble d'exercices d'entrainement qui utilisent la capacité d'auto-conscience pour renforcer plusieurs aspects de notre conscience afin d'aider la personne à maintenir son harmonie et à croître dans son état d'être.  Cette méthode comprend 4 étapes.
  1. La première concerne essentiellement la fonction sensorielle.  En effet, nous ne sommes conscients de notre existence d'êtres vivants que grâce à nos sens.  Sans eux, nous ne pouvons pas conscientiser notre réalité vivante, et nous ne pouvons pas nous rendre compte des ajustements perpétuels de notre corps proprioceptif (Sensations de l'intérieur du corps) et extéroceptif (Sensations qui nous renseignent sur nos échanges avec l'extérieur.) 
    Cette première étape permet au pratiquant de découvrir et de se familiariser avec le langage de la sensorialité.  A travers de simples exercices, les sensations sont stimulées et "lues" ou "écoutées" dans le présent par la capacité que nous avons de nous rendre compte.  Cette écoute bienveillante des vivances de notre corps, développe et renforce la connaissance de notre corps intérieur.

     
  2. La deuxième partie de notre entrainement nous permet d'observer la subjectivité de nos vivances c'est-à-dire l'interprétation de nos expériences en fonction de notre vécu ; nous vivons tous les exercices communs de manière très diffrentes.  Commence dès lors avec cette deuxième partie, le travail de la fonction sentiment avec notamment le travail des émotions. 
    Si tous les exercices de la première étape attirent l'observation vers l'intérieur du corps pour en renforcer la connaissance, dans cette deuxième étape nous allons travailler la conscience du corps dans son environnement.  Nous gardons la conscience des sensations en provenance de l'intérieur et nous y ajoutons la perception des sensations de la présence de notre corps dans son environnement.  C'est la base du corps relationnel ; je suis vivant au milieu d'autres êtres vivants.
    Jusqu'à présent, les exercices se faisaient dans le présent avec ce qui est là au moment de l'exercice, à partir de cette deuxième partie de l'entrainement à la sophrologie, nous ajoutons un nouveau paramètre de temps, le paramètre du futur.  En effet, jusqu'ici nous avons observé les traces laissées par les différents exerices exclusivement dans le présent, à partir de maintenant, nous utilisons les visualisation et la capacité que nous avons de nous observer dans un événement futur.
     
  3. Ensuite, la troisième étape aborde une fonction encore plus subtile, la fonction intuition, fonction qui s'exprime à travers le langage symbolique que nous travaillerons à partir de rêves éveillés.  C'est aussi à partir de cette étape que nous aborderons le paramètre du passé.  Dans cette phase de la méthode, nous travaillons aussi la mémoire, la capacité de synthèse nécessaire à un apprentissage efficace. 
     
  4. Vient ensuite l'étape du dépassement de l'expérience, le travail de la fonction de transcendance, de l'approfondissement de notre champ de conscience, nous donnant accès à notre dimension essentielle, notre étincelle divine.


Alors vous pourriez nous dire : "Mais, à quoi ça sert ?"

  • Etre mieux conscient de la vie intérieure du corps développe notamment le sens de la responsabilité.  Prenons un exemple.  Si je sens la fatigue, je peux être responsable envers moi-même et m'organiser pour prendre du repos ou mieux organiser la répartition des efforts à fournir.  Oui oui, même lorsque l'on croit que ce n'est pas possible….

    * Regardons les choses d'un peu plus près.  Personne ne peut prendre pour nous la responsabilité et la décision de nous reposer, c'est à nous de poser un acte allant dans ce sens.  Aussitôt l'acte "se reposer" posé, les résultats ou conséquences se font sentir.

    * Maintenant regardons cela avec un peu de recul.
    Si nous prenons profondément conscience, à travers tout le senti de nos cellules, que l'état "je me sens reposé" dépend uniquement du choix que nous avons fait de nous reposer.  Combien de temps faudra t'il pour que nous étendions notre responsabilité à d'autres secteurs tels que par exemple, ramasser le papier qui traine par terre au lieu de perdre son énergie et râler sur les travailleurs communaux qui ne font pas bien leur travail ?  Combien de temps pour se mettre en chasse de trouver un travail plutôt que de dire "c'est pas ma faute, la société...."?
    Si chacun  peut être conscient de son rôle et de la place qu'il ou elle peut prendre en choisissant juste d'être actif et acteur de sa vie, combien de temps pour une société qui tourne rond ?
  • Grâce à l'entrainement, les personnes se rendent compte qu'elles peuvent agir sur les sensations, les stimuler, les calmer.  De sensations vagues au début, elles deviennent progressivement des sensations riches de sens.  De plus, l'entraînement et la conscience de notre capacité à gérer les sensations ou leur intensité, construisent peu à peu un sentiment de librerté face à l'émergence des sensations et peu à peu, cela nous aident à développer une confiance encore plus grande et le respect d'une authenticité dans nos comportements.
Pour en savoir plus : Lisez ceci


 
 




 




Créer un site
Créer un site